Ces femmes qui réussissent à l'international

Publié le : 9 avril 2018
Catégories : Culture

Le 13 mars dernier, dans le magnifique écrin du Quai d’Orsay à Paris, la 6ème édition des Trophées des Français de l’Étranger organisée par lepetitjournal.com a vu remettre sept différents prix pour récompenser la réussite des projets de ces Français expatriés. Parmi les lauréats, trois femmes étaient à l’honneur, Bleu Blanc Box vous les présente.

Iris Munos, lauréate du trophée « Éducation »

« Nous voulons apporter de l’espoir aux jeunes à travers le théâtre »

Remis par le CNED, ce trophée récompense le plus beau projet éducatif d’un(e) Français(e) à l’étranger. Et c’est sans surprise qu’Iris Munos s’est vue remettre ce prix. Directrice artistique, elle a pour projet de faire apprendre la langue de Molière aux jeunes Polonais avec le théâtre. « Notre objectif est de donner de l’espoir à la jeunesse en Pologne à travers le théâtre et la langue française. » Elle démarre son projet en 2012 en montant la pièce Drameducation, puis trois plus tard, la comédienne crée un programme basé sur un panel de pièces de théâtre françaises. Une véritable réussite, car depuis sa création, 58 pièces ont été présentées et diffusées dans 38 pays. L’aventure ne s’arrête pas là pour Iris, elle qui compte poursuivre son travail auprès de la jeunesse polonaise. « Nous allons tout donner pour que cette utopie continue à vivre. Notre projet est basé sur l’humanisme, la générosité, on ne parle pas d’argent. On veut éveiller les jeunes pour qu’ils s’ouvrent à autre chose qu’aux réseaux sociaux ou la télévision. »

Sophie Bulbulyan, lauréate du trophée « Culture et Art de vivre »

« Faire évoluer les mentalités et donner un regard neuf sur le monde du handicap sont les moteurs de notre action »

Ce prix vient récompenser le meilleur projet culturel et artistique pour un(e) Français(e) expatrié(e). Et quand on lit le parcours de Sophie, on comprend pourquoi elle a été désignée gagnante. Arrivée en Grèce en 2010, cette chorégraphe monte une pièce appelée « Anamesa Mas » composée de 17 danseurs, dont 5 en situation de handicap lourd. Une magnifique initiative lancée par Sophie alors que le manque de considération des personnes handicapées au sein de la société fait jaser en 2018. « L’idée d’Anamesa mas, c’est l’inclusion. On dit aux jeunes : « viens comme tu es, quels que soient les chemins d’où tu viens, il peut y avoir une entité. » Mais elle ne se repose pas là, au fil des années le projet s’est développé au point de devenir un festival international reconnu. Elle vient également de co-monter le premier spectacle chorégraphique sous-marin au monde. Deux belles performances qui méritent d’être soulignées mais l’essentiel est ailleurs pour Sophie, elle qui combat avant tout pour aider les personnes handicapées et les jeunes défavorisés.

« Je vis mes plus grandes émotions lorsque je constate que la vie de ces jeunes en difficulté évolue de façon positive, comme si une réconciliation avec la vie s’opérait, sans pour autant penser que le chemin de la difficulté est terminé ».

Rolande Kammogne, lauréate du trophée « Ancien(ne) élève des lycées français de l’étranger »

« VoxAfrica s’est donné pour mission de présenter cette image plurielle et réelle du continent »

Décerné par l’Agence de l’Enseignement français à l’étranger, ce trophée est le seul qui puisse concerner un étranger car il récompense un ancien élève d’un lycée français de l’étranger qui a poursuivi une belle carrière professionnelle.

Cette année, Rolande Kammogne est l’heureuse élue. Après une scolarité brillante à Yaoundé dans le Lycée français Fustel, elle continue ses études supérieures à l’université de Columbia aux Etats-Unis. Puis en 2007, elle devient directrice de la chaîne de télévision VoxAfrica avec l’ambition de donner une « image authentique » de l’Afrique. « Notre ambition demeure la même depuis dix ans, celle de devenir la référence africaine en termes de news et de divertissements ». Elle décide notamment de reprendre les licences du format de l’émission « The Voice », une première en Afrique. La première saison a connu succès fou avec plus d’une dizaine de millions de téléspectateurs. La chaîne a d’ailleurs été élue meilleure chaîne de télévision africaine au Royaume-Uni pendant trois années consécutives. De quoi envisager un avenir très prometteur pour la chaîne africaine !


Ajouter un commentaire